Funérailles

« Le Christ est ressuscité d’entre les morts, lui, premier ressuscité parmi ceux qui se sont endormis. »

1ère lettre de Saint Paul aux Corinthiens 15, 20

Le Christ est ressuscité d’entre les morts, pour être parmi les morts, le premier ressuscité

L’Église accompagne les hommes lors des grands passages de leur existence : naissance, adolescence, mariage, maladie et bien sûr aussi, à l’heure de la mort.

La célébration chrétienne des funérailles est la prière de la communauté ecclésiale rassemblée autour de l’un de ses membres décédés.

1ère lettre de Saint Paul aux Corinthiens (ch.15v.20)

Lorsqu’ils se réunissent pour prier autour d’un défunt, les chrétiens se souviennent que, par le baptême, il est devenu enfant de Dieu et que Dieu n’abandonne pas ses enfants à la mort. Ils confient le défunt à Dieu, Père, Fils et Esprit. Ils le font dans la foi en Jésus-Christ mort et ressuscité pour que tout homme ait la Vie en abondance. Dans la communion des saints, ils manifestent leur espérance que le défunt vive éternellement auprès du Seigneur.

En se faisant proche des familles dans le deuil et la souffrance, l’Eglise exerce son ministère de compassion et de consolation. La communauté toute entière saura trouver les mots et les attentions pour entourer la famille et l’accompagner durant ces jours douloureux, avant et après la célébration.

 

Les funérailles, un passage de la mort à la vie

La mise en œuvre du rituel des funérailles chrétiennes propose un itinéraire spirituel. En le parcourant, l’Eglise accompagne les personnes dans leur douleur, les aidant à approfondir le sens chrétien de la vie et de la mort et à accueillir l’espérance de la résurrection.

Plusieurs étapes marquent cet itinéraire :

  • La veillée de prière auprès du défunt, à la maison ou au funérarium,
  • L’adieu au visage au moment de la fermeture du cercueil,
  • La célébration à l’église paroissiale, moment fort des funérailles,
  • Le dernier adieu au moment de l’inhumation au cimetière ou de la déposition de l’urne cinéraire.

Toutes ces étapes de la liturgie permettent à la famille, aux proches et à la communauté rassemblée d’accompagner ce passage qui va de la mort à la vie éternelle.

 

En savoir plus sur la commission funérailles du diocèse

A vivre

Funérailles et eucharistie

Les funérailles chrétiennes célèbrent le passage de la mort à la Vie d’un baptisé.

Les funérailles chrétiennes célèbrent le passage de la mort à la Vie d’un baptisé.
L’eucharistie, mémorial de la mort et la résurrection du Christ est signifiante. Toutefois, les situations pastorales ne le permettent pas toujours. Les familles et les proches sont invités à venir le dimanche suivant participer avec la communauté chrétienne rassemblée pour l’eucharistie.

Et si le défunt n’est pas baptisé ?

Il arrive que les familles demandent une célébration de funérailles à l’église, bien que le défunt (adulte) ne soit ni baptisé, ni catéchumène.

Il arrive que les familles demandent une célébration de funérailles à l’église, bien que le défunt (adulte) ne soit ni baptisé, ni catéchumène.
Appelée à témoigner de l’espérance qui la fait vivre, l’Église ne peut rester indifférente à ces familles éprouvées par la mort.
Écoute de la Parole et prière commune exprimeront la foi et l’espérance de la famille et des proches du défunt. On veillera à la vérité de la célébration et au respect des convictions du défunt en évitant le rappel des rites baptismaux.

A l’église, une étape

Pour faire mémoire du baptême, la liturgie des funérailles en reprend les gestes et signes symboliques : croix, lumière, vêtement, eau. Une évocation du défunt rappelle que chacun est unique et aimé de Dieu.

Pour faire mémoire du baptême, la liturgie des funérailles en reprend les gestes et signes symboliques : croix, lumière, vêtement, eau.
Une évocation du défunt rappelle que chacun est unique et aimé de Dieu.
Une lumière prise au cierge pascal qui représente le Christ, Lumière du monde, est posée près du cercueil. Elle rappelle la lumière reçue au baptême.
La Parole de Dieu vient rejoindre l’assemblée dans sa tristesse et renouveler son espérance dans le Seigneur Ressuscité.
La prière universelle est la réponse de ceux qui sont rassemblés : Nous te confions Seigneur
L’assemblée rend grâce pour la vie du défunt, ce qu’elle a partagé avec lui,et en union avec tous les chrétiens, elle se tourne vers le Père et dit avec confiance la prière reçue du Christ, le Notre Père. Le rite du dernier adieu se fait généralement à l’église mais peut aussi avoir lieu au cimetière.
L’aspersion, rappel du baptême, est le geste d’adieu de la communauté chrétienne qui se souvient par ce geste du lien qui l’unit dans la foi au défunt.
Ceux qui le veulent manifestent ce lien en venant faire le signe de la croix sur le cercueil.
Ceux qui ne partagent pas la foi chrétienne peuvent marquer leur respect et leur affection par un geste, une attitude.

Les musiques et des chants qui accompagnent la célébration favorisent le recueillement et la paix.

A écouter

Quelques propositions de musique

AVE MARIA

  • Jean-Sébastien Bach – Charles Gounod –  Giulio Caccini

PIANO

  • Dominique Fauchard Piano en prières Bayard Vol 1, 2, 3 ou 4
  • Claude Debussy Clair de Lune
  • Erik Satie Gnossienne 5 pour piano – Gymnopédies 1 et 3
  • Einaudi The Waves : les Ondes -Two Sunsets
  • Ludwig van Beethoven Sonate Clair de Lune
  • Frédéric Chopin Prélude La Goutte d’eau – Prélude n°6 ou n°7
  • Edward Elgar Salut d’amour

VIOLONCELLE

  • Fréderic Chopin Nocturne en do dièse mineur
  • Camille Saint-Saëns Carnaval des animaux – Le cygne
  • Jean-Sébastien Bach Prélude pour luth en do mineur (BWV 999) Prélude en do majeur (BWV 933) Prélude de la suite 2 pour violoncelle (BWV 1008)
  • Gabriel Fauré Après un rêve
  • Maurice Ravel Pavane pour une infante défunte
  • Frédéric Mendelssohn-Bartholdy Romances sans paroles (Op. 109)
  • Archangelo Corelli Adagio
  • Erik Satie 1ère gymnopédie
  • Vincezo Bellini Nocturne pour violoncelle et harpe

CLASSIQUES

  • Jean-Sébastien Bach Air- Suite pour orchestre no 3 en Ré majeur (BWV 1068) Sonate en Mi Mineur 3 mouvement pour flûte et piano (BWV 1034) Jésu que ma joie demeure Prélude en Do majeur no 1 (BWV 846) Liebster Jésu, wir sind hier (BWV 731) Gottes Zeit ist die allerbeste Zeit, BWV 106 (Actus tragicus)
  • Engene Bozza Aria pour alto saxophone et piano
  • Domenico Cimarosa  Concerto pour hautbois
  • Maurice Duruflé Requiem, VI – Agnus Dei
  • Edward Elgar: Nimrod,  Enigma Variations, no 9 Ave Verum Corpus
  • Gabriel Fauré In Paradisum – Requiem (Op.48) Pie Jesu – Requiem Requiem Aeternam Cantique de Jean Racine (Op.11) Pavane (version orchestre) (Op. 50)
  • Greig Chanson de Solveig ( Peer Gynt)
  • Georg Friedrich Haendel He shall feed his flock – Messiah I know that my Redeemer Liveth – Messiah Musique pour les Feux d’Artifice sélection Opera Xerxes – Largo
  • Karl Jenkins : Benedictus  The Armed Man ( Une Messe pour la  Paix) Ave Maria – Motets – 4
  • Lloyd Webber Pie Jesu    Requiem
  • Jules Massenet La Méditation de Thaïs
  • Mendelssohn Psaume 42 – 1er mouvement
  • Wolfgang Amadeus Mozart Ave Verum Lacrimosa – Requiem
  • Gutave Mahler Symphonie 5 – 4ème mouvement « Adagietto »
  • Benedetto Giacomo Marcello Concerto pour hautbois en D mineur-2ème mouvement
  • Sergueï Rachmaninoff Vocalise
  • John Rutter Pie Jesu – Requiem God be In My Head Panis Angelicus
  • Schubert Quintette en ut – Adagio op. 163
  • Tchaïkovski : Chanson Triste – n° 2 (Op. 40)