Le temps de l’Avent

3ème dimanche de l’Avent :
Tu le vois, Seigneur, ton peuple se prépare à célébrer la naissance de ton Fils ;

Dirige notre joie vers la joie d’un si grand mystère : pour que nous fêtions notre salut avec un cœur vraiment nouveau. Par Jésus Christ.

Mot d’origine latine « Adventus » signifie « Arrivée, Avènement ». Ce mot désigne à la fois la venue du Christ parmi les hommes à sa naissance et également l’attente de son retour dans la gloire à la fin des temps. Dans les liturgies chrétiennes en Occident, l’Avent ouvre un temps de préparation, d’attente et d’espérance pour accueillir la venue du Seigneur Jésus-Christ dans notre monde.

Le temps de l’Avent comprend les quatre dimanches qui précèdent la célébration de la fête de Noël., le 25 décembre.

Le premier dimanche de l’Avent ouvre aussi le début d’une nouvelle année liturgique qui s’achèvera avec le dimanche du Christ Roi (un des derniers dimanches du mois de novembre).

Durant ces quatre dimanches, la liturgie nous propose de prier et de méditer à partir de deux axes :

  • Les deux premiers dimanches de l’Avent, les textes des prophètes de l’Ancien Testament particulièrement ceux d’Isaïe, de Michée, de Malachie invitent les chrétiens dans la foi à méditer la venue de Jésus-Christ,
  • Les deux derniers dimanches de l’Avent, la Parole de Dieu résonne plus comme une préparation intérieure, une conversion du cœur à l’approche de Noël. « Convertissez-vous, parce que le Royaume des cieux est tout proche » (Mt 3, 2) nous dit Jean-Baptiste. La liturgie propose la lecture des textes d’Évangile qui précèdent la naissance du Christ : l’Annonciation à Marie, la Visitation de Marie à Elisabeth, …

L’Avent permet de revivre les grands évènements de la vie du Christ de sa naissance à sa résurrection. Mais ces évènements ne sont pas à entendre comme une histoire du passé ; ils sont à écrire dans l’aujourd’hui de nos vies comme l’Histoire du Salut offert à tous.

A vivre

Rechercher l’intimité avec Dieu

Outre les préparatifs de la fête de Noël (cadeaux, repas décorations, …), l’Église propose aux chrétiens de privilégier des temps personnels avec le Seigneur à travers :

  • L’attente. L’espérance de la venue du Seigneur nous rend attentif et vigilant. Ce n’est pas une attente passive mais une attente qui met en chemin, qui montre une direction, qui tourne vers les autres. Une attente, …attentive.
  • La prière. Réserver chaque jour, un peu de temps pour prier, participer de manière plus active aux messes dominicales, choisir de lire de manière continue un évangile, rejoindre en paroisse un groupe de lecture de la Parole sont des manières de renouveler notre relation personnelle à Dieu.
  • La charité. Rendre service, visiter les personnes isolées ou malades, s’engager dans une action caritative, apporter un peu de réconfort autour de soi. Chacun, à sa manière, peut contribuer par une action de solidarité à rendre plus visible le Royaume de Dieu, ici et maintenant.
Prières pour l’Avent
Pour attendre Noël

A écouter

Les textes de la Parole

Année A

  • 1er dimanche de l’Avent
  • 2ème dimanche de l’Avent
  • 3ème dimanche de l’Avent
  • 4ème dimanche de l’Avent

Année B

  • 1er dimanche de l’Avent
  • 2ème dimanche de l’Avent
  • 3ème dimanche de l’Avent
  • 4ème dimanche de l’Avent

Année C

  • 1er dimanche de l’Avent
  • 2ème dimanche de l’Avent
  • 3ème dimanche de l’Avent
  • 4ème dimanche de l’Avent
Le Gloria

On ne chante pas le Gloria le dimanche. Il faudra attendre la nuit de Noël, pour que le Gloria soit chanté. Les chrétiens unissent leur voix à la voix des anges, le soir de Noël pour chanter la gloire de l’Enfant Jésus qui vient de naître.

A voir

La couleur liturgique

Durant l’Avent, la couleur liturgique est le violet. C’est la couleur de la « pénitence » en Église, symbolisant l’importance de la conversion du cœur. Mélange de rouge (symbole de l’humanité) et de bleu (symbole de la divinité), le violet rappelle qu’à Noël, Dieu s’est fait homme parmi les hommes, partageant la condition humaine, à l’exception du péché.

Le fleurissement
Les quatre bougies

Chaque dimanche de l’Avent, on allume une nouvelle bougie, signes visibles qui rendent plus intenses l’attente de la nativité.

La couronne de l'Avent

Tradition populaire préchrétienne, la couronne avec les quatre bougies est devenue un symbole de l’Avent dans les familles chrétiennes. Composée de rameaux verts, elle est symboliquement, promesse de vie et de renouveau de l’Enfant qui doit naître. La flamme des quatre bougies, que l’on allume d’un dimanche à l’autre, symbolise la lumière des prophéties qui annonçaient au peuple de Dieu, la venue de Celui qui était attendu : « la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde ». (Jn 1,9) Cette tradition est l’occasion de proposer en famille un temps de prière.

La Crèche

D’après la tradition, c’est dans une grotte de Greccio en Italie que st François d’Assise aménagea la première crèche vivante dans la nuit de Noel 1223. Marie, Joseph, les mages et les bergers étaient représentés par les habitants du village et l’âne, le bœuf et les moutons étaient de vrais animaux. À la suite de cette mise en scène « catéchétique », la coutume d’installer de petites crèches, s’est peu à peu répandue dans les maisons et les églises, en prenant exemple sur la crèche de Greccio.  Sous l’influence des franciscains, cette coutume s’est particulièrement développée, à la fin du 19ème s en Provence et en Italie avec l’apparition des santons, petites figurines en argiles. Les santons mettent en scène tous les métiers traditionnels.  Lorsque les enfants participent à l’installation de la crèche en famille, c’est un peu du mystère de Dieu qui se dévoile à eux.

L’arbre de Noël

A l’origine, symbole de renouveau dans les cultes païens, le sapin ou l’épicéa est devenu un symbole très important du temps de l’Avent.  Pour les chrétiens, l’arbre de Noël rappelle soit l’arbre du jardin d’Eden (cf.Gn 2,9), soit l’arbre de la croix. L’arbre de Noël a donc un sens christologique qui nous rappelle que le Christ est cet arbre de vie, toujours renouvelé et portant du fruit. La mise en place et la décoration de l’arbre de Noël est l’occasion de vivre en famille un temps de prière et de déposer au pied de l’arbre, des présents qui seront offerts aux personnes les plus démunies ; un geste de solidarité et de charité qui donne tout son sens à la fête de Noël. .